/

L’économie bio se développe de mieux en mieux

Soucieux de leur santé et de l’environnement, les consommateurs Français préfèrent l’alimentation bio. De plus, les produits bio sont désormais disponibles un peu partout : dans les grandes surfaces, enseignes spécialisées et au marché.

Grâce à la multiplication des points de vente, une grande partie des consommateurs qui veulent une alimentation de bonne qualité choisissent l’alimentation bio. L’œuf bio est parmi les plus appréciés et il représente environ 20% des ventes en valeur. Ensuite, vient le lait qui représente 12% des ventes et les fruits et légumes courants sont à la troisième position. A vrai dire, le marché bio ne cesse d’augmenter progressivement même s’il reste encore minoritaire.

Désormais, les points de vente sont de plus en plus nombreux. 46% de la production se vend actuellement dans les grandes et moyennes surfaces. Etant donné que les produits bio sont beaucoup plus chers, les grandes surfaces font de leur mieux pour proposer un tarif qui sera accessible à tous. Chez Carrefour Bio, le coût est à 30% moins cher que chez les grandes marques. Il gère également deux points de vente exclusivement bio.

Même si le bio attire de plus en plus de consommateur, il reste encore pour l’instant réservé à une clientèle au pouvoir d’achat plus élevé. Cependant, les conversions d’agriculteurs sont de plus en plus nombreuses afin de répondre à la demande des consommateurs. D’un autre côté, le fait que certains acteurs ne s’en soucie pas guerre, car la bio est un marché comme les autres, le bio va devoir attendre quelques années avant d’arriver à une phase de maturité. Quoi qu’il en soit, il faut noter que le bio est encore épargné par la guerre des prix, qui fait actuellement rage dans la grande distribution. Selon Elisabeth Mercier, ce secteur est caractérisé par un engagement un peu plus fort des partenaires différents.